Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

La protection des mammifères marins du sanctuaire Agoa au cœur de la visite ministérielle aux Antilles

17/03/2017 Politique de la mer - Antilles

À l’occasion de son déplacement en Martinique, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, a réuni les acteurs en charge de l’espace marin pour aborder la protection du milieu marin dans les Antilles françaises. Cet atelier a eu lieu à bord de l’une des frégates de surveillance de la Marine nationale, le Germinal, en présence des services de l’État concernés : Direction de la mer, Marine nationale, douanes…

Yvon Combes, le président d’Agoa, été convié à ce déplacement. Il a pu présenter à la ministre le fonctionnement et la gouvernance particulière du sanctuaire mise en place depuis quatre ans qui réunit la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Le préfet de la Martinique a ensuite signé, en présence de la ministre et du président du sanctuaire, un arrêté réglementant la navigation à proximité des cétacés pour limiter leur dérangement. Cet engagement s’inscrit dans la continuité des actions mises en place par le sanctuaire pour identifier et restreindre les pratiques d’observation pouvant impacter les mammifères marins.

Repcet, système de repérage des cétacés pour éviter les collisions

Le déploiement d’un nouveau dispositif de protection des mammifères marins a également été présenté. Déjà testé depuis quelques années en Méditerranée au sein du sanctuaire Pelagos, le système REPCET permet aux navires de partager la position des cétacés rencontrés afin de limiter les risques de collision.

Récemment précisée dans la Loi pour la reconquête de la biodiversité, cette obligation engage les navires battant pavillon français et supérieurs à 24 mètres qui fréquentent régulièrement les eaux du sanctuaire Agoa à s’équiper, d’ici le 1er juillet 2017, d’un dispositif de partage des positions des cétacés rencontrés. La mise en place de ce dispositif dans le sanctuaire Agoa est l’une des premières initiatives de l’Agence française pour la biodiversité.

En savoir plus :

www.repcet.com/repcet_fr

Haut de page Retour aux actualités