Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Objectif du sanctuaire Agoa

Le sanctuaire Agoa a pour objectif de garantir un état de conservation favorable des mammifères marins en les protégeant, ainsi que leurs habitats, des impacts négatifs directs ou indirects, avérés ou potentiels, des activités humaines.

Objectif à atteindre et orientations de gestion

La déclaration de création du sanctuaire précise la finalité du sanctuaire et les grandes orientations de gestion (principes d’actions) à mettre en œuvre.

Finalité de désignation du sanctuaire

La finalité (objectif à atteindre) annoncée dans la déclaration de création du sanctuaire Agoa est :

  • le bon état des espèces et habitats à statuts patrimoniaux

Extrait de la déclaration de création du sanctuaire : « Les mesures appropriées (…) seront prises dans le sanctuaire pour garantir un état de conservation favorable des mammifères marins en les protégeant, ainsi que leur habitats, … ».

Principes d’actions

La déclaration de création du sanctuaire précise cinq grands principes d’action à mettre en œuvre sur le long terme :

  1. Limiter les interactions négatives entre activités humaines (directes ou indirectes, potentielles ou avérées) et mammifères marins et rechercher des dispositifs innovants pour limiter l’impact de ces activités.
    (Déclaration, paragraphes 5 & 6)
  2. Approfondir la connaissance concernant les populations de mammifères marins et de leurs habitats ainsi que les pressions anthropiques et menaces, avérées ou potentielles, s’exerçant sur ces espèces.
    (Déclaration, paragraphe § 7)
  3. Diffuser la connaissance (information, sensibilisation, éducation) et faire connaitre le sanctuaire Agoa, les mammifères marins et l’environnement marin de manière générale.
    (Déclaration, paragraphe 8)
  4. Mettre en œuvre les moyens nécessaires à la surveillance du sanctuaire dans le cadre d’une mutualisation des moyens de l’État.
    (Déclaration, paragraphe 9)
  5. Coopérer avec les autres États de la Caraïbe et tout particulièrement les parties contractantes à la Convention de Carthagène et à son protocole SPAW ainsi que les États partageant des populations de mammifères marins pour favoriser la mise en place de mesures de protection et de gestion similaires à celles du sanctuaire Agoa.
    (Déclaration, paragraphe 12)

Au quotidien les travaux du sanctuaire se déclinent en quatre types d’actions :

  • Connaissance et suivi : le sanctuaire assure le suivi des populations de mammifères marins afin d’adapter au mieux la gestion pour leur préservation,
  • Échange et concertation : le conseil de gestion et l’équipe technique du sanctuaire travaillent en concertation avec les acteurs de la mer pour limiter les interactions négatives entre activités humaines et mammifères marins. Il s’agit également du travail en concertation avec les services de l’État pour l’encadrement des activités humaines,
  • Information et sensibilisation : informer les différents usagers de ce vaste espace, sensibiliser petits et grands est un des piliers de l’action d’Agoa,
  • Coopération : les mammifères marins ont des domaines vitaux immenses et bien souvent sous évalués. Le travail en coopération avec les gestionnaires d’aires marines protégées voisines et lointaines permettent de commencer à appréhender et initier des actions de préservation à l’échelle des ces grands voyageurs.

Ces actions visent toutes à limiter les interactions négatives entre les activités humaines et les mammifères marins.

Plan de gestion

Sur la base des orientations de gestion, le plan de gestion détermine les objectifs de protection, de connaissance, de mise en valeur et de coopération du sanctuaire Agoa. Cette vision de la gestion de l’espace marin sert de principe directeur à l’ensemble des actions quotidiennes du sanctuaire.
Le plan comprend deux volumes : l’état initial et le plan d’actions et indicateurs.